Archives

À L'UNIVERSITÉ LAURENTIENNE

Ce laboratoire de recherche en psychologie de la perception a d'abord été développé à l'Université Laurentienne(Sudbury, Ontario) grâce notamment au remarquable support technique de Stan Koren du département de psychologie. Les travaux sur le temps ont permis d'intégrer plus d'une vingtaine d'étudiants qui y ont fait leur thèse de spécialisation (Honour's thesis) de baccalauréat (en quatrième et dernière année). Les premiers étudiants à se joindre au laboratoire ont été Gary McMahon et Luc Poulin en 1988-1989.

De nombreux étudiants ont contribué de façon significative au développement du laboratoire par de nombreuses heures de récolte et d'analyse de données. Parmi ceux-ci, il y a eu Sylvie Rabouin, Lynn Metthé et Lynn Perreault. Aussi, le matériel du laboratoire a permis à deux étudiants de compléter des thèses de maîtrise sur le développement des capacités temporelles chez l'enfant.

Ouellette, C. (1994 ). L'estimation temporelle d'enfants de 9, 11 et 13 ans.

Meilleur, G. (1996). Effets sensoriels sur la discrimination d'intervalles : Comparaison d'enfants et d'adultes.

Ginette Meilleur-Wells avait aussi complété sa thèse de spécialisation au laboratoire en 1994

À L'UNIVERSITÉ LAVAL

Depuis 1996, le laboratoire s'est développé à l'École de psychologie de l'Université Laval grâce à l'implication de nombreux étudiants. Parmi les étudiants qui ont beaucoup contribué au développement du laboratoire dans le passé, il faut souligner les passages de Julie Poulin, Isabelle Guay et Mélanie Lapointe.

Plus d'une vingtaine d'étudiants y ont complété une dizaine d'expériences dans le cadre des cours Recherche dirigée I et II. Ces expériences ont porté sur la détection de changements de rythme dans des extraits musicaux, les jugements de discrimination temporelle, les jugements d'ordre temporel de signaux intermodaux, la production d'intervalles auprès d'enfants dysphasiques…

Des étudiants ont également complété leur mémoire de maîtrise dans le cadre du programme de recherche conduit au laboratoire.

Mémoires, essais et thèses sur la perception du temps

Doctorat

Maîtrise

Roussel, M.-E. (2003). L'influence des points de fixation et de localisation de marqueurs visuels statiques dans un plan bidimensionnel sur la discrimination temporelle.

Girard, C. (2003). Latéralisation des processus temporels: séquences rythmiques visuelles.

Théroux, J.-F. (2003). Transfert intermodal (visuel/auditif - auditif/visuel) de l'apprentissage de la discrimination de courts intervalles de temps.

Ouellet, B. (2003). L’influence de la distance entre des marqueurs statiques sur la discrimination d’intervalles temporels : À la recherche de l’effet kappa classique en modalité auditive.

Lavoie, P. (2002). Effet de la mémoire de travail sur la discrimination temporelle.

Sévigny, M.-C. (2002). Dépression, attention et estimation temporelle.

Guay, I. (2000). L'influence d'indices spatiaux sur les jugements temporels.

Lapointe, M. (2000). Effets de latéralité en perception du temps.

Lapointe, G. (2000). Perception du temps et pathologies. (essai)

Autres - ne concernant pas la perception du temps

Doctorat

Bourgouin (2015). Étude pilote de l’impact d’une rééducation cognitive sur la mémoire épisodique de personnes âgées ayant subi un traumatisme crâniocérébral (co-supervision)

Gagnon,Geneviève (2011).  Le rôle des régions frontales en mémoire épisodiques lors de l'exécution de tâche verbale et non-verbale: Étude à l'aide de stimulations magnétiques transcrâniennes.

Godard, Julie (2010). Fonctionnements psychosocial et neuropsychologique associés à un épisode dépressif majeur dans le cadre d’un trouble de l’humeur sévère et complexe.

Maîtrise

Lé, J. (2005). La retraite chez les athlètes (E)

Ferland, J. (2002). Effet du genre sur le leadership dans le sport.

Beaupré, J. (2002). Moment de naissance et estime de soi chez les enfants. (co-supervision)

Gagnon, C. (2001). Répartition des préférences manuelle et latérale en sport et répercussions sur la vitesse des élans.

Doré, S. (1999). Enquête sur les préférences latérales dans les tâches motrices (unimanuelles, bimanuelles et podales) et sensorielles (auditives et visuelles).

Blouin, M. (1999). La contribution de la psychologie cognitive dans le débat entourant les souvenirs et les faux souvenirs d’abus sexuels. (E)

Martin, P. (1999). Incidence des personnes ayant une préférence manuelle non droitière à présenter davantage de pathologies. (E)

Anciens étudiants

© 2017 Université Laval. Tous droits réservés. Ce site est sous la responsabilité du Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Questions et commentaires